Psychopathologie

« Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. »
Michel Audiard

Accueillir et comprendre

La pathologie commence quand la vie est envahie par la souffrance. Nul n’est à l’abri et il n’est pas simple d’entendre les sons parmi le tumulte. Les symptômes ne sont pas seulement à éradiquer : ils sont d’abord, pour le client, un moyen d’exprimer quelque chose d’important vers autrui (il a besoin qu’on l’entende) et vers lui-même (il a besoin «d’entendre» quelque chose en lui).

Le psychisme a des fonctionnements, des logiques qu’il importe de connaître. Comprendre ces fonctionnements aide à saisir la pertinence de ce que vit le patient. En accueillant le symptôme (qu’il s’agisse d’une psychopathologie, d’un trouble du comportement ou d’une situation émotionnelle), on ouvre un chemin vers la source (ce que le patient a ressenti dans une situation actuelle, ancienne ou très ancienne). Cette source contient un élément infiniment précieux : une part de l’individu qu’est le patient, en attente d’écoute et de reconnaissance.

De sa naissance à sa mort, l’être humain franchit des étapes de développement : grandir, c’est composer avec des «mises en tension» car il y a des questions et des réalités nouvelles auxquelles il faut faire face.

Nous mettons en lumière les besoins nécessaires au développement psychologique, les manques, les incidents de parcours qui marquent l’évolution du sujet dans sa rencontre avec lui-même, avec son environnement - ses parents principalement - et tous ceux avec qui il se construit.

Pour un affinement de votre accompagnement

Ceci vous amène à pouvoir repérer les traces des différentes étapes dans la vie émotionnelle et dans les comportements de votre client. Il ne s’agit pas de brasser le passé mais de vous rapprocher et de vous ouvrir à celui qu’il a été dans le passé et qui n’a jamais cessé d’être avec lui depuis tout ce temps. En connaissant ce chemin, vous accompagnerez de manière plus fine votre client.

Par ailleurs, les symptômes dont souffre la personne (dépression, burn out, TOC, anxiété, ...) sont porteurs de sens. Certes, le symptôme est indicateur d’un «ça ne va pas» et s’accompagne d’une demande visant à faire en sorte qu’il disparaisse, comme s’il y avait une sorte de processus d’élimination à accomplir. C’est là qu’il convient d’ajuster une certaine subtilité.
«Même en médecine, vous remarquerez que quand un patient a une fracture, on n’élimine rien, mais on se contente de rassembler les parts du corps brisées. Dans les cas de souffrances psy, il s’agit le plus souvent de sortes de « fractures » de la psyché, dont les parts demandent à être rassemblées.» Thierry Tournebise

Le symptôme est aussi considéré comme un message crypté et vous trouverez quelques pistes pour le déchiffrer.

Pour les professionnels de la relation d’aide et du soin

Cette formation s’adresse aux professionnels de la relation d’aide et du soin : psychothérapeutes, coachs, médecins, praticiens énergéticiens, assistants sociaux et éducateurs, ...

Une pédagogie active et participative

Elle alternera :

  • les apports d’information de l’animatrice, psychothérapeute depuis 20 ans
  • les mises en pratique sous forme d’études de cas
  • l’étude des situations professionnelles des participants.

Un programme adapté

Le programme vise à :

  • Comprendre le fonctionnement psychologique, les phases de développement.
  • Distinguer les pôles névrotique, psychotique et narcissique-identitaire.
  • Identifier les systèmes de défense.
  • Développer les savoir-être : conscience de soi et de sa subjectivité, écoute et observation.

Dates en 2017 et 2018

6 lundis ou vendredis de 9h30 à 17h00 :

-   27 octobre 2017   -   13 novembre 2017   -   18 décembre 2017   -   8 janvier 2018   -   2 février 2018   -   2 mars 2018

Prix

720 euros + TVA pour les six journées.